.
.
.
.
.
.
.

Moyens Radio


Les communications lors d'une intervention sont indispensables, sans elles, les membres sont comme aveugles, ils ne peuvent pas recevoir d'ordre de leur chef d'équipe, ni entendre les indications des tireurs de précision qui ont une vue plus large de la situation. Des problèmes de liaison entre les différents membres de l'unité en intervention pourraient faire échouer la mission.

Le RAID et toute la FIPN utilise le systême radio commun à la police nationale type ACROPOL ou TPH700.

Bien sûr, le matériel peut être en liaison avec le téléphone du négociateur par des valise d'interopérabilité. Toutes ces communications sont cryptées afin d'éviter toute fuite. Leur interception est impossible.

Les nouveaux systèmes permettent aux opérateurs de communiquer les uns avec les autres, sans même toucher au combiné, le système est automatisé et laisse ainsi les mains libres aux agents qui portent alors les armes et le matériel de pénétration. Ces systèmes fonctionnent grâce à des mises en marche placées sur les doigts, sous le casque par la vibration de la voix, ou des laryngophones qui transmettent les mouvements du larynx ou des microphones fixes à la hauteur de la bouche. Le déclenchement se fait également grâce à un bouton pression (pump Sonic) situé sur le gilet d'intervention.

Ceci permet d'emmettre des communications, et les réceptionner en ayant recours à des micro-écouteurs. Généralement une seule oreille est ainsi équipée, car l'autre reste libre. La portée de ses émetteurs/récepteurs est importante car si le RAID est amené à intervenir dans des espaces clos, il est aussi utilisé pour des missions en forêt ou lors d'observations extérieurs, l'équipe logistique ne peut alors pas suivre l'unité. Des réseaux de circonstance peuvent être mise en place lors des interventions et des moyens d'interropérabilité sont installés pour communiquer avec d'autres services de l'état par exemple la gendarmerie.

La liaison entre le chef des tireurs de précision et les snipers eux-même doit être correctement établie car les tirs sont souvent simultanés « appelé ratio ou oméga» et s'effectuent au fameux « TOP ». Les tireurs d'élite ne se voient pas forcément et ne peuvent réagir à un signe, la liaison radio est donc très importante. C'est souvent grâce aux détails donnés par ces derniers que la situation paraît plus claire pour les experts tactiques. Tous ces systèmes sont fonctionnels lors de saut en parachute et même certains sous l'eau.

Plusieurs hommes du RAID travaillent dans la filature de suspects et possèdent alors des radios sur des fréquences fermées. Ainsi s'ils veulent appréhender l'individu, l'assaut peut être mené simultanément par plusieurs policiers.

Ces moyens de communication permettent une approche très discrète, ce qui est un avantage considérable. De plus, en cas de problème, les chefs peuvent disposer d'un compte rendu très rapide de la situation, même en plein assaut.

Moyens Radio

INPT : Infrastructure Nationale Partagée des Transmissions.

Il s'agit d'un réseau Radio numérique chiffré national sur une technologie TETRAPOL (EADS) destiné à l'interopérabilité des sapeurs-pompiers, des unités de la sécurité civile, du déminage, des moyens aériens, des unités militaires, du Samu, de la police (Acropol) et de la gendarmerie (CORAIL NG), pour les opérations de sécurité civile.

ACROPOL Police sous réseau INPT ( Infrastructure National de Partage des Transmissions)
avec système de micro déport et Pump SONIC, remplacer peu à peu par les ANTARES TPH 700.

Des micros d'écoute peuvent être aussi utilisés pour permettre aux techniciens via du matériel très sophistiqué, d'entendre à travers les murs. Il est aussi possible de faire passer des micros ou caméras dans les bouches d'aération des bâtiments. Tout ce matériel micro, caméra et radio est géré par la section logistique, qui est chargé de son entretien.

Un système est aussi utilisé par les snipers pour synchroniser leurs tirs. Ce matériel s'appelle NewEagle et fonctionne par la résonance osseuse de l'axe maxilo-temporal. Le porteur peut conserver une veille auditive autour de lui ou gérer une autre voie radio. Pour les équipes d'effraction, il permet le port de casque anti-bruits. Il est aussi compatible avec un masque à gaz.

Site non officiel