.
.
.
.
.
.
.

Moyens de protection


Lors d’une intervention les membres du RAID paraissent imposants, ceux-ci de portent du matériel de hautes technologies. Cet équipement ne doit pas les empêcher de se mouvoir tout en procurant une protection maximale. Les meilleurs ingénieurs les ont donc élaborés en alliant légèreté et protection. De nombreux essais en laboratoires ont été effectués dans le but de tester la résistance des différents matériaux utilisés.

La première protection des hommes du RAID est le gilet par balle, le risque le plus courant découle de l’utilisation d’arme à feu à leur encontre. Ceci mêlé à la nécessité de faire des actions rapides et dynamiques a obligé les techniciens et chefs du laboratoire d'étude de la police à prendre des décisions en ce qui concerne la sécurité. Pour habituer les hommes à porter des gilets de 10 à 15 kg (selon le niveau de protection), les entraînements se font principalement dans les conditions les plus réalistes c’est à dire avec tout le matériel d’intervention. Les entraînemnts sont le plus souvent beaucoup plus durs que la réalité du terrain pour préparer les hommes à tous les cas de figure.

La majorité des systèmes de protections sont fabriqués en kevlar. De nouveaux matériaux tel que la céramique tentent d’être utilisés dans leur conception. De nos jours c’est le kevlar mais aussi le goldflex, le quadralink et d’autres matériaux qui sont utilisés, le prix de l’équipement est excessivement cher mais la vie d'un homme n’a pas de prix. Ces produits résistent à l’humidité, aux frictions et sont plus élastiques que d’autres métaux.

Dans de nombreuses situations des protections telles que le casque ou le gilet par balle peuvent sauver des vies. Des plaques additionnelles en kevlar par exemple peuvent ainsi être ajoutées par le policier à l’endroit où il le souhaite. Cela à un effet de mise en confiance primordial pour ces hommes, ainsi les zones les plus vulnérables sont protégées.


. Les niveaux de protections des différents équipements ne sont pas tous les mêmes. Ils sont classés par catégories I à IV, codification internationale :

- I : Protection maximale : 22 Long Rifle, .25 Auto et de certains calibres .380 ACP

- II A : Protection amximale : 9mm FMJ au.40 S&W

- II :
Protection maximale : 9mm FMJ RN au.357 Magnum

- III A : Protection maximale : 9mm FMJ RN au .44 Magnum

- III : Protection maximale : 5.56mm au 7.62mm (armes de guerre ou de précision)

- IV : Similaire à la III catégorie mais à un niveau de protection encore plus élévé. Celui-ci est souvent placé sur les véhicules blindés ou sur des boucliers à roues, protège jusqu'au .30-06 Springfield (arme de chasse au gros gibier)

Types de matériels

Casque Lourd - MSA Gallet


Spécialement prévu pour les actions d’assaut avec risque balistique extrêmement élevé, le casque pare-balles KFS combine à la fois confort et haut niveau de protection balistique.

Casque équipant les "Ripper" de la colonne d'assaut.

Casque Léger - TEAM WENDY EXFIL BALLISTIC

Utilisé par les élements de commandement, les tireurs de haute précision ou le groupe de soutien.

TENCATE Targa-light CX

En collaboration avec des Forces Spéciales européennes, TenCate Advanced Armour a développé une nouvelle génération de boucliers balistiques portables ultra légers, conçus pour fournir à leurs utilisateurs la meilleure protection possible contre différents types de munitions. Le nouveau bouclier TenCate surclasse tous les autres modèles du marché par son niveau de protection.

Egalement adopté par le GIGN et les Forces Spéciales

Autres

- Protection des genoux, des coudes et des mains (gants ou mitaines)

- Protection occulaire type Bolle X800.

- GPB : Gilets par balles "lourd" et "à port discret"

- Protection contre le feu avec des tenues ignifugées SOB

- Les boucliers par balles, individuels (Tencate ou Arès) ou collectifs sur roues (Ramsès)

Site non officiel